On se caille vraiment dans le lodge de Gorak Shep, à près de 5200m, mais j’ai quand même très bien dormi. Il fait très beau ce matin, donc ça promet d’être une super journée.
On part vers 7h15, direction le mythique camp de base de l’Everest, à environ 5300m d’altitude. Le cheminement dans les moraines est un peu chaotique, mais la vue sur le glacier et les montagnes qui nous entourent est fantastique. On croise beaucoup de porteurs accompagnés de leurs yacks qui vont ravitailler le camp un peu plus haut.
L’arrivée au camp est impressionnante, il est niché aux pieds de plusieurs géants couverts d’épais manteaux neigeux, et surtout au pied d’une impressionnante cascade de glace, la Khumbu Ice Fall, que doivent emprunter les alpinistes qui s’attaquent à l’Everest.
On fait évidemment beaucoup de photos sur le camp. Grande ambiance, avec toutes ces expéditions qui se préparent pour l’ascension de leur vie. Apparemment pour l’instant la route n’est encore ouverte que jusqu’au camp 2, en raison de la quantité de neige qui est tombée cet hiver. On se sent bien sur le camp, malheureusement on ne peut pas rester trop longtemps car il faut un permis pour aller un peu plus loin, et on nous fait comprendre qu’il faut rebrousser chemin car on est que de simples trekeurs.
On rentre par le même chemin jusqu’au lodge de Gorak Shep où on arrive en fin de matinée. Déjeuner au lodge.
Le temps s’est couvert, du coup on guette une éclaircie qui nous permettrait d’aller gravir le Kala Patthar. Après plusieurs heures d’attente, on doit finalement laisser tomber, ça sera pour demain matin si le temps le permet.
On se couche tôt, il fait vraiment très très très froid 🙁

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *