C’est parti pour la première étape de ce trek. Il s’agit d’un marche tranquille jusqu’à Phakding, légèrement en descente, idéale pour se plonger dans l’ambiance de ce trek.

Juste à la sortie de Lukla se trouve le mémorial de Pastang Lhamu, la première Népalaise à avoir atteint le sommet de l’Everest. La route jusqu’au camp de base de l’Everest commence ici, et on comprend pourquoi elle est parfois surnommée « trekkers highway »: on croise beaucoup de groupes qui sont sur le retour (et qui ont l’air bien crevés), mais aussi de nombreux porteurs chargés comme des mules, certains aidés par des dzos (le croisement entre un yak et une vache). On trouve des petits villages et surtout des lodges tout le long de la route. En tous cas la vallée est magnifique, très cultivée, et le sentier est même bordé par endroit de rhododendrons en fleurs. Malheureusement comme il fait encore très gris on ne voit aucune montagne, mais on se console avec les très nombreuses pierres à mani peintes qui jalonnent le parcours, et qu’il faut bien penser à contourner par la gauche (sinon ça porte malheur). Il y a aussi énormément de moulins à prières qu’on fait tourner en priant pour que le temps s’éclaircisse très rapidement 😉

Assez vite, on fait une première pause, au niveau de Cheplung. C’est là que se trouve niché dans la montagne le Rangdo Gompa. Pas le temps d’aller le visiter, on reprend vite notre chemin car le temps n’est pas terrible. Un peu plus loin, on franchit un premier pont suspendu, chose que je redoutais à cause du vertige, mais finalement ça se passe très bien. Il faut juste bien attendre que les dzos aient traversé, sinon elles vous foncent dessus…

On arrive enfin à Phakding (surnomée « lodge city ») où l’on va passer la première nuit de ce trek. Dans notre lodge on découvre des chambres pour deux, sommaires mais propres. Pas de douche ce soir. Il fait très froid, heureusement la salle commune est bien chauffée par un poêle, et il y a même une télé pour réchauffer un peu l’ambiance (on n’est pas encore très à l’aise pour discuter dans le groupe). Après un repas de pâtes, j’achète un peu d’eau, et on va vite se coucher car cette première journée a été bien remplie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *